©  photo Odi Le

 

 

Dansant depuis ses 13 ans, Manu se forme à la danse contemporaine

et aux danses africaines.

Elle suit également un cursus en ethnomusicologie

et s'intéresse au lien danse/musique/identité 

chez les Khassonkés de la région de Kayes au Mali.

Elle rédige un mémoire sur le Dansa et sur son rapport avec

les structures identitaires de la communauté khassonkée.

 

En 2003, elle intègre la troupe du District de Bamako de Ba Issa DIALLO - la troupe la plus en vogue de la capitale malienne, et participe à plusieurs de leurs créations (Sounou, Koréduga, Musée...). Aujourd'hui, elle danse avec la troupe depuis plus de 13 ans.

À Bamako, elle participe également aux diverses cérémonies de la capitale malienne

au sein de la troupe mais aussi comme danseuse soliste dans les cérémonies orchestrées par les griottes khassonkées Dédé Koité et Oumou Dédé Damba. Elle travaille et collabore également avec la danseuse Mariamni Diarra depuis 2004...

Depuis 2006, elle met en place des voyages de formation intensive à Bamako

autour des danses du Mali en collaboration avec la troupe du District de Bamako.

 

Depuis son retour en France, Manu approfondit ses connaissances

en danse contemporaine auprès de chorégraphes talentueux

(Cie Pierre Doussaint ...), elle s'initie à l'art de l'Improvisation et de la Performance auprès d'artistes comme Robyn Orlin, Andrew Morrish, travaille la Présence et l'Agir de l'interprète avec Alexandre Del Perugia.
Elle développe ainsi son propre vocabulaire et trouve son chemin pour développer une danse africaine puisant dans ses "Essentiels" (rapport danse-musique, lien à l'Autre, approfondissement du processus de "création spontanée"....).

 

 

Elle a intégré ou travaille toujours actuellement dans diverses compagnies ou projets chorégraphiques :

 

la troupe de Yama Reine de Sabar - danses sabar du Sénégal - dirigée par Yama WADE

la Cie BiFoli Ka Di - danses et chants du Mali - dirigé par Vieux DIAWARA et Hannah WOOD

le Ballet Won Tan Nara - danses de Guinée - dirigé par Moustapha BANGOURA

La création "Tout Terrain" du chorégraphe malien Ali KAREMBE - Cie Karamba Studio - danse contemporaine du Mali

• les projets "Révélation - rue" et "Révélation - Intérieur" de la chorégraphe afro hip hop Tishou Aminata KANE - Compagnie À Part Être

• le Ballet Bougarabou de Saly / Sénégal - danses de Guinée dans la pure tradition des ballets guinéens

 

 

En 2006, Manu SISSOKO crée la Cie de danses et de musiques Kellèbellavi (KLBV) avec laquelle elle réfléchit sur le devenir des danses africaines avec ses  créations :
• 2007 : Ca va la vie !
• 2009 : Té Ki Moa?

• Depuis 2009 : Le Ballet des Pas O Notes

• Depuis 2015 : Le Bal Afro Bamako

• 2017 : 4 fÂmes/Fo(u)r women

• Depuis 2013 :

elle parcours la France et l'Europe en développant une pédagogie axée sur le travail du solo et développe des Bal Afro où chacun est amené à danser dans le Cercle, à l'image des cérémonies en pays mandingue.

 

« D'où viens-tu ? »
Sensation d'incohérence, de manque, perte d'Unité...
Recherche de cohérence.....
La Danse seule...
La Musique seule ...
L'Ethnomusicologie seule ...
Toutes ont jalonné mon parcours de réponses que je ne sentais pas tout à fait comme miennes.
...Mais dans l'espace de l'accord possible entre le danseur et le musicien, dans le vif de la rencontre, les réponses devenaient miennes.
Comme 2 morceaux
retrouvés d'un puzzle, la Danse et la Musique me firent redécouvrir dans l'Ici et Maintenant, le Moment juste...

Il me fallait alors explorer différentes manières de permettre l'union, entre danse et musique mais aussi et peut-être surtout entre l'Autre et soi-même. »

Manu SISSOKO